voiture sans permis

Voiture sans permis et personnes handicapées font bon ménage

Qu’il s’agisse d’une voiture sans permis ou classique, être handicapé n’empêche pas la personne de conduire dans la plupart des cas. La voiture doit être bien aménagée et adaptée à la nature de l’handicap et il faut que ce dernier permette la conduite. Les constructeurs automobiles se sont intéressés depuis longtemps à cette cible en proposant des véhicules adaptés avec une plus grande place assise ou avec un accès au volant.  Pour pouvoir conduire une voiture classique tout en étant une personne handicapée, la démarche administrative est très compliquée. De ce fait, beaucoup de personnes se tournent vers la voiture sans permis. Cette dernière est ressentie comme une libération pour les personnes handicapées. Découvrez plus d’informations à ce sujet dans ce qui suit.

Être handicapé : Quelle est la procédure à suivre pour conduire une VSP ?

Si une personne handicapée souhaite conduire une voiture sans permis ligier, il convient de suivre une certaine démarche. Si l’handicap est mental, il convient de passer par une commission qui examine la personne et détermine si elle est capable ou non de conduire. Si l’handicap est physique, il convient d’aménager le véhicule en vue de l’adapter au conducteur. Ainsi, l’handicap peut être surmonté.

En cas d’handicap visuel, il convient de s’assurer que le niveau minimal d’acuité est atteint.  D’ailleurs, c’est le type d’handicap qui pose le plus de problèmes pour conduire différentes véhicules.  Qu’il s’agisse de la conduite d’une voiture sans permis ligier, d’une moto ou d’un vélo, c’est la commission départementale qui détermine l’aptitude de la personne à passer le permis. Dans certaines situations, ce dernier peut être limité dans le  temps en fonction du développement de l’handicap et de son évolution.

La personne handicapée peut opter pour une auto-école classique ou pour une auto-école spécialisée. Beaucoup de centres d’aide peuvent aider ces personnes à aménager leurs voiturettes.

Faut-il assurer une voiturette conduite par une personne handicapée ?

Que le conducteur soit handicapé ou non, le fait de conduire une voiture sans permis oblige à souscrire un contrat d’assurance. De ce fait, il convient de chercher une compagnie d’assurance capable de proposer une offre adaptée et compétitive. Par ailleurs, il convient de savoir qu’il y a des marques de voitures spécialisées dans la vente des voiturettes pour les personnes handicapées. Ces constructeurs automobiles visent à offrir à ces personnes une meilleure façon plus sereine de conduire et de circuler librement.

Faut-il respecter les règles de la route quand le conducteur de la voiturette est une personne handicapée ?

Respecter les règles de la route est une obligation pour les voitures classiques et les voitures sans permis quelque soit l’état du conducteur. Rouler de manière dangereuse entraine certainement des poursuites et des sanctions pour le conducteur. Ces mesures sont destinées à faire comprendre au conducteur que la conduite dans un état d’ivresse constitue un danger sur la personne et sur les autres usagers de la route.

Il convient de savoir qu’une voiture sans permis est plus pratique et maniable que d’autres véhicules. Elle constitue un vrai gain d’autonomie pour les personnes handicapées. Ces dernières sont plus libres de se déplacer et d’avoir une plus grande mobilité. La voiturette constitue également une contribution très importante dans la valorisation des handicapés au sein de la société.

Pour résumer…

La voiture sans permis est une solution de mobilité idéale pour les personnes handicapées qui souhaitent préserver leur autonomie. C’est un véhicule très pratique et maniable capable d’être aménagé pour s’adapter aux besoins d’une personne handicapée. Ainsi, la voiture sans permis constitue une vraie avancée dans la prise en compte de ces conducteurs particuliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *