Tout savoir sur l’assurance obsèque

Les contrats d’assurances obsèques garantissent le financement de ses obsèques. En effet, c’est une charge financière qui n’est pas toujours évidente à supporter. Ainsi, les contrats d’assurances obsèques sont devenus très répandus en offre avec des offres très intéressantes si on commence dès le plus jeune âge. Nous allons en savoir plus dans cet article.

Pourquoi souscrire à une assurance obsèques ?

Il y a plusieurs raisons pourquoi souscrire à une assurance obsèques. La plupart du temps, les causes sont celles-ci :

  • Le soulagement financier des proches, parce qu’elle finance la totalité des obsèques.
  • La décharge des proches de l’organisation des funérailles
  • Ne pas mettre la famille dans l’embarras en ce qui concerne le choix des dernières volontés.

De nombreux Français ont déjà choisi de souscrire à une assurance obsèques. Vu l’augmentation du prix des obsèques (4 500 euros en moyenne pour une inhumation et en moyenne 3 500 euros pour une crémation). En effet, il est toujours mieux d’anticiper le financement de ses obsèques dès qu’on est vivant. Pour plus d’information, vous pouvez voir sur mutuelles santors.

À quel âge souscrire

La majorité des conventions obsèques sont souscrites de 50 à 60 ans. Généralement, il est mieux de souscrire à l’assurance le plus tôt possible pour avoir de moindres montants des primes. Il dépend du modèle de cotisation qu’on va choisir :

  • Si on souscrit quand on a 50 ans à 60 ans, il faut choisir la prime unique (verser en une seule fois)
  • Par contre, si on est entre 60 ans et 70 ans, il faut choisir la prime viagère.

Au-delà de 70 ans, il n’y a pas beaucoup de souscripteurs qui proposent une prime viagère. Ainsi, le mieux est qu’on souscrit dès qu’on a 50 ans.De ce fait, on n’aura de mal au paiement et on ne sera pas lourde.

Le contrat en capital : ressemblances et différences avec l’assurance vie

Le contrat assurance obsèques en capital fonctionne comme une assurance vie et se souscrit auprès des banques, des assurances, et des mutuelles. De plus vous êtes libre de désigner le bénéficiaire de votre choix et d’en changer pendant toute la durée de votre contrat. Autre point de similitude avec l’assurance vie, le contrat en capital est exempté de droits de succession. Ce qui est un avantage certain pour vous comme pour votre ayant droit.

A la différence de l’assurance vie, votre ayant droit peut rapidement bénéficier du capital, dans le mois qui suit le décès, en général. Il faut également noter que certains organismes financiers proposent des avances sur simple appel de votre part. Il faut être conscient que les frais d’obsèques sont considérés comme prioritaires et s’acquittent avant l’ouverture de toute succession même quand les comptes bancaires du défunt sont bloqués.

En effet, l’on peut aussi disposer des comptes de ce dernier jusqu’à hauteur de 5 000 € pour financer les frais liés aux funérailles (exclusivement).

Pour conclure, devant des paramètres croisés, n’hésitez-pas à lire scrupuleusement les différents contrats et à mettre à contribution les experts indépendants. C’est-à-dire, effectuer d’établir des devis comparatifs. Comme sur le site santors qui vous propose un comparateur gratuit d’assurance obsèques pour vous permettre le meilleur choix fiabilité/garanties/prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *