écornage bovin et caprin

Ecornage bovin et caprin: Pourquoi ? Comment ?

Les gens ont des avis très partagés concernant le fait d’écorner les bovins et les caprins. Toutefois, cette pratique est nécessaire pour assurer la sécurité ainsi que le bien-être des animaux mais également des éleveurs. La réalisation de l’écornage bovin et caprin est plus efficace lorsque les animaux sont encore très jeunes afin de réduire le plus possible les sensations de douleur. Une anesthésie locale ou même générale est obligatoire si votre veau a plus de 4 semaines.

Quelle est l’utilité de l’écornage ?

La stabulation libre des animaux et les râteliers d’affouragement présentent un grand nombre d’avantages non seulement pour les animaux mais également pour les éleveurs. Cependant, ces méthodes impliquent tout de même des situations quelque peu contraignantes. En effet, l’espace réservé au pâturage permet aux animaux de profiter pleinement du bon air en toute quiétude, tout en gardant une certaine distance de sécurité en cas de rivalité. Pourtant, lors de la stabulation, les bêtes se retrouvent en conflit pour la nourriture, l’abreuvement et même la literie. Les mâles cornus dominants recherchent à faire respecter la hiérarchie naturelle, ce qui pourrait engendrer des combats dangereux. D’où la nécessité d’un écornage bovins et caprins.
En effet, après ce type d’intervention, les animaux présenteront moins de risques pour eux-mêmes et pour les éleveurs. L’agressivité des animaux diminuera considérablement et le passage dans les cornadis sera plus facile pour les races à cornes longues. Les animaux pourront également s’aligner à l’auge et leurs performances en gain moyen quotidien vous seront plus bénéfiques.

Ecornage bovin et caprin dès le plus jeune âge

Les méthodes pour l’écornage bovins et caprins grâce à la contention sont plus diversifiées de nos jours et se sont plus améliorées. Pour permettre la facilité et la fiabilité de cette pratique, il est recommandé d’effectuer l’écornage dès le plus jeune âge de l’animal. En effet, le veau doit être écorné avant 6 semaines et le chevreau dans ses 7 premiers jours pour deux raisons primordiales. La première raison est le fait que la contention sera plus simple, donc la tâche sera moins pénible. Et la seconde, est que l’animal ressentira moins de stress et oubliera vite cette expérience douloureuse.
Certaines personnes ont des pensées faussées lorsqu’elles attendent que le cornillon soit sorti avant de réaliser l’écornage ou l’ébourgeonnage. La corne s’alimente grâce à des veines placées au niveau de l’os du crâne. Il vous suffit juste de couper cette alimentation pour que la corne ne pousse donc pas. Il est toutefois conseillé de privilégier les écorneurs thermiques pour cette technique, afin de réduire les risques de douleurs pour l’animal et assurer votre sécurité.

L’écornage des bovins et caprins adultes

L’écornage bovins et caprins peut également s’effectuer sur des animaux plus âgés, c’est-à-dire à partir de 24 mois. Pour ce faire, il est recommandé d’utiliser une écorneuse hydraulique pour réaliser une coupure rapide et parfaite. En effet, cet appareil vous est bénéfique de par son fonctionnement qui ne nécessite que la prise hydraulique du tracteur. L’animal n’entendra ainsi que le bruit de l’engin et ne sera pas stressé. Cette opération nécessite l’injection d’une anesthésie locale. Cette dernière se réalise par une piqûre de 10 ml d’une solution de lidocaïne, à introduire dans la fosse temporale du bovin ou du caprin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *