Couvreur professionnel, un indispensable au niveau de la construction

Le métier de professionnel du bâtiment est un métier qui vous intéresse vivement. Cependant, entre devenir architecte, ingénieur ou artisan couvreur votre choix n’est pas fait. Vous souhaitez particulièrement exercer un métier qui, à la fois, vous permettra de contribuer à l’amélioration du bien-être de la société et de gagner votre pain quotidien. Dans ce cas, le métier de couvreur peut vous convenir. Mais qu’est-ce qu’est un couvreur exactement ? Faut-il impérativement se former pour le devenir ? Les réponses à ces questions vous sont données par le présent article.

En quoi consiste le travail d’un couvreur ?

En effet, un couvreur est un spécialiste chargé d’effectuer tous travaux de toiture qu’il s’agisse de la réparation, du revêtement ou de la construction. L’importance de son travail réside dans le fait qu’il est indispensable de faire appel à son aide tant dans l’entretien d’une maison existante que dans le cadre d’une nouvelle construction. Par ailleurs, exercer un tel métier vous évitera, par conséquent, le chômage que pourrait occasionner la faillite d’une société ou le renvoi, car un couvreur peut travailler d’une manière indépendante. En effet, il bénéficie aussi d’une condition de vie confortable, car en moyenne un couvreur gagne en moyenne 1500 euros bruts par mois au début de sa carrière.

Quelles formations faut-il suivre?

Il faut impérativement se former pour devenir un professionnel en toiture comme ce couvreur dans le 29. La formation d’un couvreur débute après la classe de troisième. Une formation professionnelle en vue de l’obtention d’un CAP Couvreur est suivie. Cette formation s’étale sur deux ans. A l’issue de celle-ci, le jeune couvreur est apte à réaliser les différents travaux à entreprendre sur le chantier, d’en établir le devis, de prendre toutes mesures de sécurité nécessaire pour leur réalisation et de mener à bien sa fonction dont la qualité est assurée (étanchéité, durabilité et esthétique en fonction du choix du client et de l’emplacement du chantier).

Néanmoins, ses connaissances peuvent être élargies en poursuivant ses études après obtention du CAP Couvreur. Il s’agit de se spécialiser dans un domaine bien précis tel que la Mention Complémentaire en zinguerie. La formation peut être prolongée afin de décrocher un BAC Pro au bout d’une formation de deux ans. Il sera alors titulaire d’un Brevet Professionnel Couvreur, d’un BP étanchéité du bâtiment et des travaux publics ou d’un Brevet Mention métier de la piscine.

Les perspectives d’évolution d’un couvreur ne sont pas limitées, car s’il veut devenir une personne de responsabilité au sein d’un chantier, il peut poursuivre ses études pour décrocher un BTS systèmes constructif bois et habitats, un BTS enveloppe du bâtiment : conception et réalisation ou un BTS bâtiment. Il pourra alors occuper le poste de chef de chantier dans lequel il sera appelé à intervenir de la conception des travaux à leur réalisation.

Quelles sont les qualités à avoir pour être couvreur ?

Étant donné qu’il travaille la plupart de son temps sur le chantier, le couvreur doit primordialement être doté d’une bonne condition physique. La polyvalence, l’aptitude à travailler en équipe, l’habileté et la compétence sont des qualités que doit avoir un couvreur. La plus importance est non le moindre est la prudence vue qu’il travaille en hauteur. La maîtrise des règles QSE (Qualité, Sécurité, Environnement) est donc cruciale.

Bref, que vous soyez en quête d’une future carrière ou à la recherche d’une personne pouvant vous aider à rénover votre toiture, n’hésitez pas à contacter avec un couvreur professionnel qui saura vous conseiller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *