Quels sont les règles dans une location meublée ?

Lorsque les personnes déménagent ou encore décident de s’installer seuls, beaucoup d’entre eux optent pour une location meublée qui leurs offre un avantage considérable, celui de ne pas acheter de meuble. Bien que cela soit un peu cher, elle permet néanmoins à la personne en question de s’installer dans l’immédiat pour profiter de son nouveau chez lui. Mais comme dans toutes les résidences, il y a des règles à respecter que ce soit pour le propriétaire ou encore pour le locataire.

Les règles pour le propriétaire

Les règles qui sont soumises au propriétaire lui donnent souvent une assez grande limite par rapport à sa propre possession, puisqu’après la signature du contrat, le bien meublé devient la résidence principale du locataire. Le locataire doit déjà pour commencer par respecter la loi déclarée vis-à-vis de ce genre de location, c’est-à-dire, il doit aménager un meublé selon ce qui doit être fait avant de le déclarer habitable en plus de faire une constatation des lieux, il doit aussi déterminer le loyer du logement qui est selon le propriétaire discutable ou non. Il est dit aussi que tous les équipements ainsi que la maison elle-même en cas de problème est à la charge de son propriétaire. Si le possesseur vint à penser à arrêter de renouveler le bail ou souhaite virer son locataire, il doit effectuer un préavis de 3 mois à la personne en question.

Les règles pour le locataire

Les règles du locataire dans une maison meublée ne diffèrent pas beaucoup des règles pour les maisons vides. Payer le loyer convenu, poser un préavis si son souhait est de partir, renouveler le bail avec le propriétaire ou non. S’il souhaite réarranger la déco, cela n’est pas un problème tant qu’il possède la limite des changements permis, cela devrait être mentionné dans le contrat que chacun à signer avant l’emménagement du locataire.

Les conditions de la location meublée

Comment fixer le loyer ?

Tout dépend où se situe le logement : dans une commune située en zone tendue ou pas. Si le logement est situé dans une commune des 28 agglomérations considérées comme zones tendues, le loyer n’est pas fixé librement. Le bailleur doit le fixer au maximum au prix du loyer du locataire précédent, sauf s’il est parti depuis plus de 18 mois. Il peut toutefois le fixer au-dessus de ce plafond s’il a entrepris d’importants travaux d’amélioration, ou encore si le loyer est manifestement sous-évalué par rapport aux loyers pratiqués dans le quartier. Retrouvez toutes nos explications dans notre dossier : Un loyer encadré à la relocation pour les logements situés en zone tendue.

Quelle est la durée du bail ?

La durée du bail d’un logement loué meublé est obligatoirement d’un an. Il se renouvelle ensuite par tacite reconduction d’année en année. Toutefois, si le locataire est un étudiant, le propriétaire peut lui proposer un bail de neuf mois non renouvelable. Enfin, si le locataire est en situation de mobilité, vous pouvez lui proposer un bail d’un à dix mois, non renouvelable. Pour connaître les différents cas dans lequel vous pouvez proposer ce bail, retrouvez notre article sur le bail mobilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *