fonctionnement d’une chaudière

La chaudière : rôle et mode de fonctionnement

La chaudière fonctionne sur plusieurs modes et utilise des énergies diverses. La fonction de ce générateur est de produire de l’eau chaude pour les demandes de chauffage ou les besoins en eau chaude sanitaire. Une chaudière est un système de production de chauffage central qui permet de chauffer les radiateurs d’une maison et de fournir de l’eau chaude. Son mode de fonctionnement est pratiquement identique, quel que soit le type de combustible utilisé.

Découvrez dans cet article le mode de fonctionnement, le rôle et les diverses chaudières existantes.

Comment la chaudière fonctionne-t-elle ?

Avant de procéder à linstallation chaudière 93, il est nécessaire d’apprendre son fonctionnement.

Le mécanisme de base de toutes les chaudières est essentiellement le même. Toutefois, il existe certaines différences en fonction du modèle de chaudière.

En réalité, une chaudière transfère l’énergie thermique à un caloporteur ou à l’eau, qui, selon le modèle, est ensuite dirigée vers des émetteurs de chaleur et un système de fabrication d’eau chaude.

Toutefois, les chaudières peuvent parfois générer de la chaleur sans produire d’eau chaude. La chaudière produit de la chaleur par la combustion d’un combustible.

La température du liquide monte au moment où il traverse l’émetteur de chaleur. Le liquide se dirige ensuite vers les émetteurs de chaleur une fois qu’il a atteint la température souhaitée. Il autorise aussi l’accumulation instantanée ou progressive d’eau chaude sanitaire dans un réservoir.

Les rôles de la chaudière dans un système de chauffage ?

Le rôle de la chaudière est de fournir de l’eau chaude, peu importe la technologie utilisée ou le combustible choisi. L’installation chaudière 93 peut servir à deux choses :

  • Le principal est la nécessité en chaleur : la chaudière chauffe l’eau sur laquelle circule le réseau hydraulique de l’installation de chauffage central. Ce réseau hydraulique est constitué de différents diffuseurs, tels que : les radiateurs, le plancher chauffant et le ventilo-convecteur ;
  • Ensuite, elle est destinée à l’approvisionnement en eau chaude. Cette dernière servira à fournir de l’eau chaude à la demande vers les équipements.

En conséquence, la chaudière est classée comme un générateur d’eau chaude en utilisant la vectrice eau. Un vecteur qui, à la différence du vecteur air, ouvre la possibilité de mettre en œuvre des systèmes industriels à forte productivité énergétique.

Les  formes d’énergie exploitées par la chaudière ?

La chaudière peut utiliser plusieurs énergies lors de son fonctionnement. En ce qui concerne le gaz ou le fioul, il s’agit d’énergies dites fossiles, quant aux bois et aux pellets, il s’agit d’énergies dites renouvelables.

  • La chaudière fonctionnant avec du gaz naturel

Le fonctionnement d’une chaudière à gaz nécessite un circuit fermé : l’eau chaude sortant de la chaudière est acheminée vers les émetteurs, puis retourne dans la chaudière une fois refroidie.

Peu importe le type d’installation chaudière 93 de votre maison, son fonctionnement repose sur le même concept.

La chaudière à gaz est très convoitée et surtout attrayante dans les endroits où il existe un réseau de distribution de gaz naturel. Elle ne nécessite qu’un simple branchement sur le réseau existant. À défaut, il faudra recourir au gaz propane, lequel se stockera sur place dans une citerne extérieure.

Malgré son caractère polluant, le gaz constitue une source d’énergie appréciée, à la fois facilement accessible

  • La chaudière fonctionnant avec du fioul.

L’installation chaudière 93 au fioul est un choix moins courant pour la production d’eau chaude, mais elle reste une option viable dans les endroits qui ne disposent pas d’un accès au gaz naturel. Un réservoir dédié, comme celui du gaz propane, permet de stocker le combustible. Il peut être installé à l’intérieur ou à l’extérieur, en fonction de la configuration et du contenu du réservoir.

Il faut savoir que le fioul est réputé pour être assez polluant. Son prix est également lié à celui du pétrole.

  • La chaudière à bois ou à granulés

La chaudière a granulé, ou une chaudière à bois constitue une technologie plus moderne et plus actuelle que les deux premières. Son fonctionnement, basé sur l’énergie bois diminue l’impact environnemental de la production d’eau chaude grâce à un bilan carbone presque nul.

En outre, ce combustible, qui émet peu de pollution durant sa combustion, fait partie de la catégorie des énergies recyclables.

  • La chaudière utilisant l’électricité ou chaudière électrique.

Finalement, si aucune des autres options n’est viable, il y a toujours la possibilité d’installation chaudière 93 électrique. Elle est moins attrayante en raison de ses besoins énergétiques extrêmement élevés, malgré le fait qu’elle ne nécessite aucun stockage de combustible. De plus, elle est extrêmement volumineuse et ne peut être dissimulée dans un coin.

Elles sont néanmoins relativement efficaces et complètement muettes. Elles sont généralement utilisées pour cibler les abonnements avec des « tarifs verts », qui sont plus rentables par kWh.

Que peut-on dire des différentes technologies de chaudière ?

  • La chaudière à condensation : cette technologie, dont le rendement est supérieur à 100%, exploite la chaleur provenant de la combustion ainsi que la reprise de la chaleur latente stockée dans les gaz de combustion. La chaudière à condensation est généralement alimentée au gaz, même si cette technologie peut également être utilisée avec du pétrole, avec quelques considérations additionnelles dans le contrôle des fumées. La technologie de la chaudière à condensation consiste à atteindre de nouveaux sommets en termes de puissance et de dépense énergétique. La chaudière produit une augmentation complémentaire de la température en condensant et en réutilisant les fumées de combustion qui sont normalement éliminées durant l’évacuation des gaz.
  • La chaudière à cogénération : comme elle fabrique à la fois de la chaleur et de l’électricité à une même source d’énergie, une chaudière à cogénération est un procédé efficace par lequel on peut chauffer une maison tout en réduisant sa demande d’électricité.
  • La chaudière hybride : si la température extérieure est légère, la PAC peut garantir un confort de chauffage à elle seule. Quand les températures baissent et qu’une plus grande quantité de chaleur est exigée, la chaudière à condensation offre un meilleur rendement que la PAC et prend le contrôle. En fonction de la régulation et des fluctuations de la température extérieure, les deux types de chauffage peuvent fonctionner en même temps. La chaudière hybride en est un exemple, pouvant fonctionner en plusieurs modes : gaz/bois, gaz/pompe à chaleur, etc.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.