installations

Réglementations et normes électriques

Installations

On définit ces plages de tension en fonction du courant de l’électricité, qui est soit alternatif, soit continu et de la tension qui peut-être basse, moyenne ou haute. Les qualifications requises ne sont pas les mêmes demandées pour manipuler de l’énergie électrique haute ou basse tension. La haute tension couvre une plage qui excède 75000 volts quand cette tension est délivrée en courant continu, qui dépasse 5000 volts quand elle est en courant alternatif mieux faire appel à un électricien à Combs-la-Ville.

La moyenne tension couvre en régime continu, 1500 volts et 75000 volts et en régime alternatif, une plage comprise entre 1000 et 50000 volts. Enfin, la basse tension est comprise entre 120 et 1500 volts en courant continu ; en courant alternatif, elle couvre 50 à 1000 volts. Il existe aussi des plages de très basse tension, celles dont les valeurs sont plus faibles que les plages de basse tension et des plages de très haute tension, qui excède les 75000 volts en courant continu et les 50000 volts en courant alternatif. Par contre il ya des électriciens qui interviennent dans l’heure pour procéder à un dépannage et à une remise en route de votre installation.

La réglementation électrique est en grande partie définie par le Code du Travail ; le ministère de l’Education, de l’Industrie et de l’Environnement y participent aussi pour des points plus particuliers. Ces normes s’appliquent aussi bien aux installations électriques permanentes qu’aux installations électriques temporaires (chantiers du bâtiment, chantiers de construction, fêtes foraines, cirques…).

Tout travailleur amené à manipuler de l’énergie électrique doit être suivi médicalement, être âgé de plus de dix-huit ans et avoir une habilitation selon le type de courant, de tension qu’il veut utiliser ainsi que d’autres critères plus spécifiques. Ces normes ont pour but de protéger les travailleurs d’éventuels chocs électriques, des brûlures, d’incendies accidentels ou encore d’explosions provoquées par une installation défectueuse, faites appel à un électricien qualifié dans Combs-la-Ville.

Pour en savoir plus sur la réglementation en vigueur dans le monde du travail, Suivant, le domaine de tension manipulé, les normes à appliquer ne sont pas les mêmes ; pour l’électricité basse tension, c’est la norme NF C 15-100 par exemple qui est de mise, pour la haute tension, les normes NF 13-100 et NF C 13-200.

Points de sécurité et directives environnementales

Chaque installation électrique doit disposer d’un disjoncteur pour couper rapidement le courant en cas d’urgence ; une installation électrique doit de plus disposer d’au minimum un dispositif différentiel de protection adapté à la prise en terre. Dans chaque courant, il faut qu’il y ait un disjoncteur en guise de protection contre les surintensités ; de plus, le matériel doit être adapté aux locaux comportant une baignoire ou une douche. Le matériel électrique ne doit pas être vétuste ; enfin, les fils d’une installation électrique doivent être soigneusement protégés par une matière isolante.

En plus de toutes ces normes de sécurité, le gouvernement se soucie aussi de respecter une politique environnementale en particulier en matière de gestion des déchets électriques ou électroniques (DEEE), qu’il s’agisse d’électroménager ou d’équipement professionnel. Pour en savoir plus sa politique environnementale en matière d’énergie électrique. Faites appel à des professionnels pour en cas de doute, comme les électriciens à Combs-la-Ville.

La réglementation sur les installations électriques dans les logements, qui s’appuyait sur l’intégralité de la norme NF C 15-100, ne porte plus que sur ce qui relève de la sécurité, d’application obligatoire. Les dispositions relevant du confort, d’application volontaire, restent dans la norme.

Dans le cadre des 50 mesures de simplification des règles de construction portées par le ministère du Logement depuis deux ans, une nouvelle réglementation des installations électriques des immeubles neufs d’habitation entrera en vigueur le 1er septembre 2016. Il s’agit de séparer le réglementaire du normatif et de limiter les exigences pour les installations électriques aux seuls critères de sécurité et de bon fonctionnement veuillez appeler un électricien de Combs-la-Ville.

Jusqu’à présent, les installations électriques des bâtiments neufs d’habitation étaient soumises à un arrêté du 22 octobre 1969 qui exigeait la conformité aux normes NF C 15-100 pour l’installation électrique basse tension à l’intérieur des bâtiments et NF C 14-100 pour le branchement au réseau de distribution.

Cet arrêté a été abrogé et, pour les permis de construire déposés à partir du 1er septembre 2016, les installations seront régies par un nouvel arrêté du 3 août 2016 qui détaille les six prescriptions fondamentales de sécurité à respecter. En revanche, aucune référence à l’équipement minimum pièce par pièce en points d’éclairage, prises de courants et autres prises de communication, qui est détaillé dans la norme NF C 15-100 et relève plutôt du confort des installations.

Opérations sur ou au voisinage d’installations électriques

Le Code du travail fixe les règles à respecter lors des opérations sur ou au voisinage des installations électriques, à l’exception des ouvrages de distribution d’énergie électrique et des installations de traction électrique (articles R. 4544-1 à R. 4544-11). Les dimensions de la zone de voisinage autour d’une pièce nue sous tension qui varient selon le domaine de tension sont définies par un l’arrêté du 9 juillet 2013.

L’employeur prend des mesures de prévention destinées à supprimer ou, à défaut, réduire au minimum le risque électrique d’où l’importance d’un électricien de Combs-la-Ville :

    • effectuer les travaux hors tension, sauf si l’évaluation des risques démontre que c’est impossible techniquement ou que les conditions d’exploitation rendent dangereuse la mise hors tension,
    • limiter les opérations au voisinage des pièces nues sous tension aux cas où il n’a pas été possible de supprimer ce voisinage en consignant l’installation ou, à défaut, en assurant la protection par éloignement, obstacle ou isolation s’il s’agit d’opérations d’ordre non électrique, les limiter aux seules opérations nécessitées par l’exploitation ou la maintenance.

Des mesures particulières complètent ces mesures générales :

    • pour l’exécution des travaux hors tension : consignation et déconsignation,
    • pour les travaux effectués au voisinage de pièces nues sous tension des domaines haute tension : surveillance permanente par une personne habilitée, accès réservé aux personnes titulaires d’une habilitation (sauf pour les travaux d’ordre non électrique),
    • pour les travaux sous tension  : ordre écrit du chef de l’établissement dans lequel ils sont exécutés justifiant de la nécessité de travailler sous tension, établissement des modes opératoires, choix d’équipements de travail, de protection individuelle et de vêtements de travail appropriés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *